Les principaux atout d’une assurance vie

famille assurance

Tout savoir sur l’assurance-vie

L’assurance-vie constitue le placement préféré des Français. Les sommes collectées ces dernières années démontrent ce fait. Par exemple en 2013, environ cent vingt (120) milliards d’euros ont été collectés. Ce montant représente le tiers du budget de l’Etat et 60% de l’épargne financière des ménages. Près de 1500 milliards d’euros sont gérés par les compagnies d’assurances. Il est utile de chercher à connaître les raisons pour lesquelles l’assurance-vie constitue le domaine d’investissement le plus plébiscité par les Français.

En effet, selon le site lemonde.fr l’assurance-vie offre des atouts. Le premier est sa diversité d’utilisation. Dans ce cas, elle unique et cette unicité de la diversité d’utilisation constitue un outil de gestion de votre patrimoine. L’assurance-vie permet d’épargner afin de financer des projets comme par exemple les études des enfants ou la constitution d’un patrimoine immobilier. Grâce à l’assurance-vie, l’assuré peut assurer la gestion de ses revenus complémentaires. Enfin, elle donne la possibilité au bénéficiaire de se constituer une retraite garantie à vie.

Les différents atouts d’un contrat

Le deuxième atout d’une assurance-vie est la liberté qui confère la possibilité à une personne de souscrire à la fois plusieurs contrats d’assurance-vie. Cette liberté se manifeste également par l’alimentation du contrat et la disponibilité de l’argent investi. Ces deux volets de cette liberté doivent être exigés par l’assuré. Par conséquent, l’assurance-vie proposée par Afer doit permettre d’effectuer des retraits programmés qui peuvent être mensuels ou trimestriels. Si vous avez souscrit une assurance-vie, vous bénéficierez d’un prêt de la part de votre assureur sur votre demande en cas de besoin. Une liquidité vous sera versée afin de vous permettre de gérer la situation dans laquelle vous vous trouvez. La liberté de l’assurance-vie se manifeste également par la rédaction de la clause bénéficiaire.

Dans ce cas de figure, le souscripteur désigne dans le contrat d’assurance-vie, le ou les bénéficiaires à qui les sommes seront versées en cas de décès du souscripteur.