Zoom sur les assurances accidents de la vie

Brûlures, chutes accidentelles, accidents de bricolage,…font chaque année plus de 4,5 millions de blessés en France et la plupart du temps, il n’y a aucun responsable sur qui se retourner. Heureusement, qu’on peut compter sur les Assurances Accidents de la Vie qui indemnisent et protègent la famille des petits et gros tracas du quotidien, grâce à la garantie contre les accidents de la vie (GAV)

La GAV en bref

La GAV est un contrat de garanti ayant pour objectif de protéger l’assuré et sa famille des diverses conséquences des accidents qui peuvent survenir dans le cadre de la vie privée.
L’assureur indemnise donc la victime dans le cas où le responsable n’est pas identifié ou s’il en est lui-même la cause de l’accident.
Ils existent différents types de contrats mis à la disposition de la victime par les assureurs et certains éléments de la garantie sont déjà pris en compte par d’autres moyens, comme la sécurité sociale ou le complémentaire santé.

Domaine d’intervention

La GAV couvre les accidents qui ne sont pas pris en compte par d’autres garanties, et essentiellement les dommages corporels liés :
• Aux accidents domestiques (intoxication, bricolage, chute, brûlure,…)
• Aux accidents qui surviennent dans le cadre du loisir (sport, voyage,…)
• Aux catastrophes naturelles (tempêtes, ouragan, tremblement de terre,…)
• Aux accidents médicaux
• Aux attentats ou agressions en tout genre

Ce qui est exclu du contrat

Il faut aussi savoir que la GAV ne couvre ni les accidents du travail, ni les accidents de la route, dont l’indemnisation est déjà prise en charge par d’autres supports.
Par ailleurs, il est recommandé de vérifier l’intégralité du contrat proposé par les assureurs car certains risques fréquents peuvent être exclus de ce dernier, comme certaines activités sportives par exemple.

assurance accidents de vie1

Préjudices indemnisés

Le contrat de base indemnise les victimes qui ont subi une incapacité permanente égale à au moins 30%, mais selon l’assureur, ceci peut proposer une indemnisation dès 10%, voire même 5%.
L’indemnisation a pour but de réparer le préjudice physique, ainsi que ses conséquences sur la vie personnelle, professionnelle, matérielle et familiale de la victime.
En cas de décès, les préjudices moraux et économiques des bénéficiaires sont tout de même, pris en compte.
Aussi, la garantie couvre tous les accidents qui sont survenus dans les pays de l’Union Européenne et la Suisse. Dans le reste du monde, ils sont aussi couverts à condition que le séjour de la victime durait moins de 3 mois.