Les différentes étapes du sertissage

Tube Cuivre

Voici toutes les manipulations que l’installateur doit réaliser pour assurer un bon sertissage. Le déroulement du sertissage est constitué d’étapes, toutes, confirmées par les artisans professionnels.  En effet, la grande majorité des installateurs sanitaires présents en région parisienne appliquent la même méthode.

Couper et préparer le tube

Mesurer et marquer les tubes  selon la longueur souhaitée et selon le matériau. Le multicouche, PER, métal sont sertis de manière différente. Ainsi, avant de commencer avec la pince à sertir, il faut se munir d’un des équipements suivants :

  • Coupe-tube
  • Scie à denture fine
  • Scie mécanique

Attention, pour les tubes métalliques, il faut veiller s’assurer que le tube est parfaitement coupé afin de prévenir le risque de corrosion. Si besoin, on peut limer les deux extrémités car il faut éliminer les résidus susceptibles de corroder la partie assemblée des installations sanitaires. Cette étape est importante, pour préserver les effets des joints toriques.

Étapes de sertissage : la suite

Marquer le tube

Pour obtenir un sertissage fiable et de qualité, le tube doit être marqué avec les chiffres indiquant les la profondeur des installations. Ce marquage permet d’identifier toutes interventions à faire sur le raccord avant de passer à la suite. Afin d’identifier tout mouvement avant ou après le sertissage, il est préférable que le marquage reste visible et soit proche du raccord.

Assembler le raccord sur le tube

Vient une des dernières étapes : d’assemblage. Pour cela, on insère le tube dans le raccord jusqu’à la profondeur d’insertion marquée. Attention, le plombier Viroflay conseille de faire attention aux points suivants. Il faut tourner et de pousser légèrement le tuyau dans le sens de la longueur. Lorsqu’il s’agit de raccord sans butée, le tube doit être enfoncé au moins jusqu’à la profondeur d’insertion marquée. Attention : une insertion brutale du tube dans le raccord peut endommager le joint torique. Le sertissage est l’étape finale, mais non la moins facile à faire. Certains artisans ont effectué cette manipulation sur plusieurs dizaines de tubes avant de maîtriser la technique. Aussi, si on commence à apprendre le sertissage, il faut avoir plusieurs tuyaux sur soi.